JS Awetive - шаблон joomla Joomla

EPOQUE 1: Naissance d'une zup (1955 - 1975)

L’industrialisation du logement

Le gigantesque chantier est lancé dans les collines à l’ouest de la ville. Les travaux commencent par la partie sud de la ZUP, au lieu-dit Pissevin.

 

 

Puis le chantier doit se déplacer à Valdegour, au nord, pour la construction du « château-fort » voulu par l’architecte. Un pont doit relier la ZUP-Sud et la ZUP-Nord mais il ne verra jamais le jour.

Pour construire vite et grand, l’Etat a poussé le secteur du bâtiment à s’industrialiser.


A partir des années 60, les contrats des « grands-ensembles » sont concentrés entre les mains des plus importants groupes de BTP.

Les procédés de construction sont rationalisés. Grâce à des formes très simples (tours et barres), les éléments peuvent être standardisés et préfabriqués. Une usine est même créée dans les environs de Nîmes pour fournir les panneaux de béton nécessaires à la ZUP. Leur mise en place est mécanisée et, pour les assembler, il suffit d’une main d'œuvre peu qualifiée, souvent d'origine immigrée.

La rapidité et l’économie maximum sont les premiers critères de construction des « tranches » de logements locatifs, au détriment de la qualité. Pour l’architecte en chef, la durée de vie de ces immeubles est estimée à trente ans.

PARTENAIRES INSTITUTIONNELS

cg_gard
nimes
nimes3

CONCEPTION DU SITE

ADMINISTRATION DU SITE

LA PERMANENCE DE L'ESPACE DE COOPÉRATION NÎMES-PISSEVIN